Groupe GCA Nous appeler

Le Groupe GCA s’étend en Belgique et consolide ses positions sur la pièce détachée.

Publié le dans Événements

Le Groupe GCA  consolide ses positions sur la pièce détachée, et s’étend en Belgique


Le distributeur qui a officialisé l’acquisition du centre de pièces détachées API à Vannes au 1er juillet, annonce dans le même temps l’ouverture de son 4e site Toyota à Péruwelz, en Belgique.


Le Groupe GCA se pose progressivement comme un acteur représentatif de la vente de pièces détachées. Après le Mans, Rennes (St-Grégoire) et Vitré, le distributeur a hissé ses couleurs cet été à Vannes (un site au chiffre d’affaires d’1,3 million d’euros), toujours sous l’enseigne API (spécialisée dans la vente de consommables et d’équipements d’atelier).


Une activité à part entière et complémentaire

Sur un segment de la pièce multimarque dynamique et concurrentiel, l’enjeu est d’accroitre les volumes de ventes. Ils constituent un levier pour optimiser les achats et permettent aux acheteurs particuliers et professionnels de bénéficier des meilleures conditions commerciales. L’accent porte également sur le service et la proximité grâce des livraisons quotidiennes des ateliers d’entretien et de réparation indépendant.

Le rapprochement fait sens, rappelle Ludovic Girona, directeur général du groupe GCA. En tant que distributeur automobile, la pièce détachée s’inscrit comme une activité à part entière et complémentaire. « La cohérence apparaît encore plus marquée dans le cadre de nos centres d’occasion GVO (comme à Saint-Grégoire et au Mans) dont les ateliers de préparation s’appuient sur un site API. »


Une 4e concession Toyota en Belgique

 1er distributeur Toyota en France, le Groupe GCA poursuit par ailleurs son déploiement en Belgique. Le groupe choletais consolide sa présence géographique dans la province de Hainault, à Péruwelz.

Sous la marque Toyota depuis 1977, la 4e concession belge du distributeur français emploie huit salariés, distribue 200 VN et une centaine de VO. Son ancrage local est fort. Il y a un potentiel commercial pour redynamiser les ventes, estime Ludovic Girona.

Un an après les premiers pas du Groupe GCA à Mouscron et à Tournai, suivi de Charleroi cet hiver, le dénominateur commun reste la marque Toyota. Avec déjà 1200 VN distribués en Belgique, l’entité aborde cette nouvelle évolution fort de ses valeurs d’humilité. « L’objectif est de continuer à comprendre les règles propres à chaque pays, tout en veillant à la satisfaction de la clientèle et à tisser des liens forts avec Toyota Belgique. » Avec une prochaine étape attendue à la rentrée…