Groupe GCA Nous appeler

Prime à la conversion en 2021

Publié le dans Nos Conseils, Hybride

Véhicule éligible à la prime à la conversion à partir du 3 août 2020 jusqu'au 30 juin 2021.

La prime à la conversion est une mesure gouvernementale qui favorise le remplacement d'un véhicule ancien par un véhicule plus récent et moins pollueur. 

Dans les concessions du Groupe GCA, le montant de la prime est déduit du prix d'achat de votre nouveau véhicule.


Ainsi, vous n'aurez pas à attendre 40 jours en moyenne pour être remboursé par l'Etat. Les concessions GCA s'occupent de toutes les formalités administratives et de la mise au rebut de votre ancien véhicule.

Qui est éligible ? 

Le montant et les conditions de la prime à la conversion jusqu'au 31 juin 2021, sont déterminés en fonction du véhicule éligible acheté et du revenu fiscal de référence (RFR ) par part du foyer qui revient à 13489 €. En 2021, le revenu fiscal de référence désormais pris en compte est celui de 2020.  A noté que la notion de gros rouleur est de retour.

Définition d'un "Gros Rouleur" : la distance entre son domicile et son lieu de travail doit être supérieur à 30kmn ou effectuant plus de 12 000 km/an dans le cadre de son travail avec son véhicule personnel.

La prime à la conversion peut être cumulée avec le bonus écologique.

Le prix maximum est de 60 000€ TTC du véhicule. Cette limite de prix concerne aussi les voitures électriques.

Ancien véhicule concerné ?

Concernant les véhicules repris, il y a toujours la possibilité de mettre à la casse un véhicule Crit'Air 3. Cela correspond à : 

- Une voiture diesel immatriculé avant 2011

- Un véhicule essence immatriculé avant 2006

Posséder le véhicule depuis au moins 1 an. 

Tableau prime à la conversion aout 2020

Les conditions d’attribution de la prime à la conversion restent les mêmes jusqu’à fin juin 2021. A partir du 1er juillet 2021, les règles doivent être modifiées et les véhicules Crit’Air 2 ne seront plus éligibles. La prime à la conversion ne sera plus versée pour des véhicules rejetant plus de 132 g CO2/km en cycle WLTP, contre 137 g CO2/km aujourd’hui (190 nedc). Au 1er janvier 2022, un nouveau durcissement est prévu avec un plafond d’émissions de CO2 fixé à 127 g/km.